vendredi 21 janvier 2011

Boghé : Personnel de santé à l’école de la Malnutrition

Un recyclage qui a duré 72 heures sur la prise en charge de la malnutrition a été organisé dans la ville de Boghé du 11 au 13 janvier par l’Ong Internationale World Vision, en partenariat avec le Ministère de la Santé, au profit des médecins chefs et infirmiers des départements d’Aleg, de M’Bagne, de Bababé, de Boghé, de Kaédi et de Kankossa
Cette session de formation animée par deux cadres dépêchés par le Ministère de la Santé, en l’occurrence le docteur Mohamed Moustapha Kane, chef du service de la Nutrition dans le dit département et le docteur Khatri Ould Mekhal, chef du service de la Pédiatrie à l’hôpital de l’Amitié et membre du pôle des formateurs au niveau national, avait pour objet de « renforcer les capacités du personnel de santé dans la prise en charge clinique de la malnutrition sévère avec complication médicale ». Dans cette optique, les participants ont suivi avec intérêt trois jours durant, plusieurs modules de formation axés sur le dépistage, la prise en charge et le suivi de la malnutrition chez les enfants souffrant de cette maladie. Le recyclage du personnel permettra après aux responsables en charge de ce volet et les partenaires du ministère de la santé, de tester les nouveaux outils par rapport à la prise en charge de la maladie dans les centres d’accueil, a affirmé le docteur Kane. Le formateur en chef a indiqué que notre pays a réalisé beaucoup de progrès, ces dernières années, dans la lutte contre la malnutrition contrairement au passé où les décideurs manifestaient un désintérêt à l’égard de cette maladie, en précisant au passage « que le succès du travail de lutte contre la malnutrition ne peut pas être fondé sur le bénévolat ». Cette session de formation sur la malnutrition s’inscrit dans le cadre du « Programme de Lutte contre la Malnutrition et la Sécurité Alimentaire », financé par "OFDA", une institution de l’USAID et qui couvre les régions du Brakna, du Gorgol et de l’Assaba lancé en Novembre 2009 par le Ministre de la Santé, M. Cheîkh Ould Horma Ould Babana et l’Ambassadeur des USA dans notre pays. Le département d’Aleg, précise M. Michel Toko Poku, manager du programme de sécurité alimentaire et de nutrition à World Vision, ne fait pas partie des zones d’intervention du projet mais, c’est l’ouverture récente d’une ADP dans cette localité qui a motivé leur décision d’impliquer le personnel sanitaire de la capitale régionale afin que ceux-ci soient au même niveau d’information que leurs collègues des autres régions, avant le démarrage effectif des activités de la nouvelle ADP. Un an après le démarrage du programme nutrition, le taux de prévalence dans les zones d’intervention de la maladie qui était de 17% a baissé de 5% selon le manager du "Projet OFDA" se référant à une étude (SMART) menée par le ministère de la santé en juillet 2010. Ce qui revient à 511 enfants pris en charge dans les postes et centres sanitaires dont 460 ont été guéris pendant que les autres reçoivent encore des traitements, a fait savoir M. Michel Toko Poku. Un accent particulier est cependant mis sur le volet préventif de la maladie avec 52 infirmiers chefs de postes formés ainsi que 2162 volontaires communautaires qui font le dépistage dans les villages et quartiers. Les postes et centres médicaux sont pourvus de tous les moyens (équipements, médicaments et Plumpy. Nut- pâte enrichie d’arachides-) nécessaires à la bonne exécution du programme, nous affirme t-on par l’UNICEF, l’un des partenaires du projet. La prise en charge des malnutris quant à elle, se fait à deux niveaux. La première étape, c’est au niveau du poste de santé où sont basés les CRENAS. Là, il s’agit de la prise en charge de la malnutrition aigue sévère sans complication médicale. La seconde étape, c’est au sein des CRENI logés dans les centres médicaux. A ce stade, seuls, les cas de complication médicale sont pris en charge en interne. Il faut rappeler que le programme OFDA axé sur la lutte contre la malnutrition et la sécurité alimentaire dure jusqu’en 2012.
Thièrno souleymaneCP Brakna

Aucun commentaire:

Publier un commentaire