mardi 8 février 2011

Brakna : l’étape de Boghé, Retour sur le Déplacement du leader du Parti MPR Mr Kane Hamidou Baba.




A Boghé, Kane Hamidou Baba a tenu une réunion de prise de contact à la villa de Wane Sada Mamadou de Nioly. D’ailleurs cette maison est devenue son lieu d’accueil, chaque fois qu’il fouille le sol des Halaibés.

Des femmes des coopératives de Boghé, des jeunes, élèves et ouvriers sont venus lui tendre l’oreille fine et lui signifier leurs problèmes en temps que d’abord parlementaire et ensuite leader d’un parti à leurs yeux capables de relever leur défi.

Dans ce salon luxe de la villa de Wane Sada Mamadou, la délégation du MPR (mouvement pour la refondation) composée de Sidi Ould Kleib, Docteur Mouhamadou Bâ, Maham Fall, Mamadou Ousmane Tall, Guélogal Bâ, Lamrabat Haidara, Gharraby, Sélé Guéye, Diba Abdoulaye et Tabara Bâ, a écouté ces nombreuses personnes venues pour la circonstance.

La première à prendre la parole : Mariéta Ndiaye dite Aissata Peinda souhaitant la bienvenue à Mr Kane et sa délégation et elle passa la parole à Madame Mariam Siléye (présidente de coopérative), elle dira : « au nom des coopératives de Boghé, je souhaite la bienvenue à notre noble hôte Mr Kane H.B, vous êtes venu à un lieu où les populations vous attendent et elles savent le rôle que vous jouez dans l’échiquier national. Nous vous remercions de vos actes, je donnerai un exemple concret le don que vous nous aviez offert « projet de puit » pour notre coopérative, ici à Boghé. »

Plusieurs jeunes ont intervenu pour lister leurs problèmes, le chômage, la plaine agricole de Boghé, la Santé de la population, l’éducation, la pauvreté, ils ont manifesté leur intérêt tout particulier à la mission. Les femmes aussi ont énuméré leur doléance : problème de culture dans leur jardin, l’expropriation de leur terre, le manque d’eau potable, l’inexistence des projets agricoles aux femmes, l’éducation agonisante de leurs enfants et enfin la création d’un hôpital pour la ville de Boghé, afin de vaincre leur souffrance.

Avant de répondre à ces doléances, Monsieur Mohamed Vall Gharraby a rappelé à l’assistance que Kane Hamidou Baba est un modèle de clairvoyance politique, c’est un homme dira-t- il « qui tient à tous les mauritaniens soient unis, il a cœur tous les problèmes de ces compatriotes, c’est pour lui et quelques membres du parti, ont décidé de créer une symbiose national autour des grands idéaux.

Depuis la création de ce parti Kane nous mène, sillonne tout le terroir national, pas pour un esprit de campagne, parce que nous ne sommes pas encore là, mais pour essentiellement écouter la population et écouter leurs problèmes. Aujourd’hui, manifestation éloquente de cette notion (les problèmes du milieu) nous sommes venus pour partager avec vous vos peines, vos problèmes, à l’assemblée nationale, il les portera.

Je connais Kane tous les Mauritanien derrière lui nous ressentirons une Mauritanie nouvelle qui va faire rase tous les problèmes douloureux, une Mauritanie où toute personne aura sa part, je vous remercie. »

Quant à Sidi ould Kleib, il a remercié l’assistance, « j’ai une sensation d’être chez moi, chez la capitale les Halaibés, j’ai entendu vos paroles, j’ai compris votre message, une nouvelle génération qui joint à nous encore, je vous remercie. »

Lui succédant Mr Kane Hamidou Baba à dit : « cette mission ne se situe pas dans un contexte Politicien, moins encore de rechercher des militants du parti, mais un devoir engagé de venir s’acquérir la situation des populations, leur mode de vie sociale pénible, je suis venu pour reconstruire la Mauritanie, la Mauritanie, ce métissage est obligatoire( l’unité nationale), il faut que la paix, consolider nos forces afin que chaque mauritanien se reconnaît là bas, il faudra s’organiser et travailler.

Dans ce sens, il a étiolé l’engagement du chef de l’Etat, Mohamed Ould Abdel Aziz, de restituer les terres expropriées aux ayant droits, d’appuyer l’ensemble des autochtones à travers des projets de développement agricoles et aussi de moderniser l’état civil.

Pour ceux qui ne sont pas en possession de leurs papiers d’état civil, il est prévu de mettre en place des commissions chargées de répertorier et d’examiner l’ensemble des cas pour trouver une solution juste et durable. Je vous remercie de votre hospitalité combien grandiose.

Albert Camus Diop dit Hbodiel
CP le Véridique au Brakna.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire